Les fêtes au Népal

Beaucoup de pays fêtent Noël. L’occasion de découvrir d’autres fêtes religieuses dans le monde. Rendez-vous au Népal, où, chaque année au mois d’août, des milliers de pèlerins affluent à Patan, près de Katmandou, pour la grande fête religieuse de Janaï Purnima.

Une marée humaine déferle sur la ville de Patan, sur la rive du Bagmati, à 5 km au sud de la capitale Katmandou, au Népal. Nous sommes le 21 août 2013 : c’est le jour de la grande fête religieuse hindouiste de Janaï Purnima (ou Raksha Bandhan). La date varie selon la position de la lune, mais elle se déroule toujours au mois d’août.

Le jour est férié et chômé, la plupart des commerces sont fermés.

La deuxième ville de la vallée de Katmandou (220.000 habitants) est envahie par des dizaines de milliers de pèlerins venant de la capitale toute proche, bien sûr, mais aussi des campagnes et de villages plus ou moins éloignés. Ils sont acheminés par une multitude de bus affrétés pour l’occasion. Leurs passagers convergent vers le centre-ville parsemé de nombreux monastères (150), notamment sur la célèbre place Durbar Square, le long du palais royal, qui exhibe sa multitude de sanctuaires.

Parmi les 33.000 divinités vénérées par les hindouistes, Shiva, le destructeur du Mal, fait partie des Dieux les plus priés au Népal. Et nombre de temples lui sont dédiés.

Dans cette foule dense et colorée, les femmes arborent de chatoyants saris. Toutes les générations se pressent autour des nombreux temples et arpentent les rues dans lesquelles motos et taxis peinent à se frayer un dangereux passage au milieu des piétons. Mais un important service d’ordre a été déployé et assure la sécurité des lieux.

pas d\image .


Partagez l'article


Nous dansons , Nous chantons, Le plaisir de partager notre passion, Nous sommes des passeurs d'humanité